Historique

L’exploitation du charbon dans le sous-sol carmausin, dans le Tarn, s’est faite de manière industrielle dès la fin du 19ème siècle. En 1880, la Société des Mines de Carmaux employait 2 000 mineurs pour une population de 11 000 habitants et produisait 500 000 tonnes de charbon.

Suite à la nationalisation en 1946, les houillères deviennent les Houillères d’Aquitaine puis en 1969, les Houillères du Bassin du Centre et du Midi.

* C’est pour disposer d’eau de manière pérenne, que les Houillères de Carmaux ont envisagé avant le deuxième conflit mondial, la construction d’un barrage.
Ce barrage envisagé au lieu dit de la Roucarié sur les communes de Trévien, Monestiés, Almayrac, Ste Gemme, et Carmaux a été construit sur le ruisseau « Le Céret » à partir de 1946.

Quelques données techniques

- Années de construction : 1945 à 1948 puis rehausse en 1962
- Type : Barrage Voûte – 70 mètres de rayon amont – 109 mètres de développement en crête
- Hauteur au droit de la vanne du pertuis supérieur : 25 mètres
- Volume Utile maximum : 5 580 000 m3
- Superficie maximum de la retenue : 64 ha
- Côte d’exploitation : 15.5 mètres
- Côte d’alerte maximum : 17,25 mètres
- Superficie du Bassin Versant : 54 km2
- Débit de la vanne de vidange à ouverture maximum : 8 m3/s
- Débit de la vanne wagon à ouverture maximum : 80 m3/s
- Nombre de prises d’eau : 2
- Diamètre de la vanne de vidange : 800 mm
- Dimension de la vanne wagon : 4 x 5 m.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Site réalisé et hébergé par :